Tests rapides dans les entreprises

Ces derniers jours, le message « Tests rapides gratuits pour les entreprises » est apparu dans la presse.

Tout d’abord, nous devons préciser que ces tests ne sont pas gratuits. En d’autres termes: le matériel est gratuit, mais la prestation du médecin du travail ou de l’infirmier pour effectuer les tests doit être payée.

L’organisation pratique exige également quelques éclaircissements :

– Il ne s’agit pas simplement de « commander » des tests rapides. L’entreprise doit faire une analyse des risques préalable permettant de déterminer si les tests sont utiles ou pas. Il faut aussi prendre en compte un grand nombre de facteurs tels que cas précédents de foyers ou pas, possibilités de ventilation, charge physique, port du masque ou pas, etc. Plus d’infos sur le site du SPF ETCS via le lien ci-dessous:

Stratégie de test : la mise en œuvre des tests rapides dans les entreprises – Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (belgique.be)

https://emploi.belgique.be/fr/themes/coronavirus/strategie-de-test-directives-concernant-les-autotests-et-les-auto-prelevements

  • La commande de tests ne peut se faire que par l’intermédiaire du médecin du travail, avec son approbation
  • Les tests doivent être faits sous la supervision du médecin du travail/infirmier(ère)
  • Toutes les mesures de prévention applicables dans l’entreprise doivent toujours être suivies, même si on y effectue des tests.
  • On ne peut en aucun cas utiliser les tests comme moyen pour diminuer le télétravail.
  • Un travailleur ne peut être soumis à un test que sur base volontaire. Une entreprise ne peut donc pas obliger un travailleur à se faire tester.

Published on 30 mars 2021/ Categorized under: Nouvelles